mercredi 5 août 2009

composer avec le “white space” ou l’espace négatif (suite)

Dans mon précédent article sur composer avec le “white space”, je me demandais s’il existait une traduction de “white space”. Cette question restait en suspens et m’a amenée à faire quelques recherches sur le sujet. Ces recherches n’étaient pas inutiles puisqu’elles m’ont permis de mieux comprendre le principe du “white space”. Je crois que cela me permettra d’améliorer la composition de mes pages plutôt que de fonctionner uniquement au feeling ;-) Même si le feeling est indispensable, quelques notions de composition sont quand même bien utiles pour s’améliorer que ce soit dans le scrapbooking ou en photographie!!!

Voici le résultat de mes recherches:

Tout d’abord, la réponse à ma question… On peut traduire la notion de “white space” par espace négatif. Cette appellation me semble plus claire que “white space”car il n’y a plus de référence au “blanc”, l’espace négatif peut être de toutes les couleurs et de toutes les formes!

Cet espace négatif est un élément de la composition parmi d’autres comme:
  • les lignes
  • les formes
  • les textures
  • les couleurs
Ces différents éléments sont organisés au moyen de multiples principes de composition comme par exemple l’équilibre, la répétition, la grille…

Je crois que, si ça vous intéresse, je reviendrai sur ces multiples notions dans d’autres articles!

Revenons-en à l’espace négatif… Qu’est-ce que c’est exactement et comment l’utiliser?

espace positif | espace négatif
La notion d’espace négatif, on la retrouve dans les domaines de la mise en page, de l’illustration, de la sculpture et de l’art en général.

Les objets dans un environnement représentent l’espace positif tandis que l’environnement lui-même est l’espace négatif.

Ce qui signifie pour le scrapbooking:
espace positif = espace occupé par les éléments, les images…
espace négatif = arrière-plan et tout espace “vide”

types d’espace négatif
On distingue 2 sortes d’espace négatif:
  • le macro espace négatif: les espaces entre les éléments fondamentaux de la page
  • le micro espace négatif: les espaces entre les éléments mineurs de la page comme par exemple les interlignes dans le journaling

pourquoi composer avec l’espace négatif ?

De manière générale, l’espace négatif permet d’alléger une page, d’en faciliter la lecture. C’est un espace de respiration. Cela ne signifie cependant pas que la page doit être vide!

En composition, l’espace négatif nous permet:
  • d’amener le regard sur l’élément principal de la page et de guider l’œil d’un point à l’autre de la page (le regard lit naturellement la page de l’angle en haut à gauche à l’angle en bas à droit, le mouvement classique du regard est la lecture en Z)



  • d’équilibrer la page par le choix du type de composition (symétrique, asymétrique ou radiale) ou encore par le choix des couleurs en contrebalançant les couleurs claires d’un espace positif par un espace négatif foncé et inversement (de très beaux exemples en photographie sur ce site)
  • de créer des relations spatiales entre les différents éléments de la page

comment composer avec l’espace négatif ?

Après avoir compris ce que pouvait apporter l’espace négatif à mes pages, je me suis demandée comment l’intégrer dans mon processus de composition…

Comment je procède quand je fonctionne au feeling? Je choisis le sujet (l’histoire), la photo et les éléments. Ensuite, je griffonne quelques sketchs sur un bout de papier jusqu’au moment où je trouve une composition qui me convienne (pas de méthode précise pour y arriver, je cherche, c’est tout!). Enfin, je fais une mise en page dans photoshop  et j’imprime tous les éléments afin de créer la version hybride.

Les réflexions sur l’espace négatif vont intervenir au moment de l’élaboration du sketch, le reste du processus pouvant rester identique.

En résumé, voici ce que pourrait être ma méthode pour réaliser une page de scrapbooking en intégrant la notion d’espace négatif:


  1. définir le sujet de sa page: quelle histoire? quel titre? quel journaling?
  2. choisir le point focal : est-ce que ce sera la photo, le journaling ou un élément qui illustrera le plus le sujet de la page?
  3. réfléchir au cheminement que devra suivre le regard sur la page: comment amener le regard sur le point focal? dans quel ordre les éléments doivent être vus?
  4. réaliser un sketch en positionnant les différents éléments de manière équilibrée et en gardant en tête le cheminement souhaité: quelle composition mettra le mieux en valeur le sujet? (symétrique, asymétrique ou radiale)
  5. créer des relations spatiales entre les différents éléments de la page: faut-il répéter certains éléments, certaines couleurs? faut-il laisser de l’espace autour du point focal de manière à le mettre en évidence? etc
  6. réaliser la mise en page définitive sur photoshop élément
  7. choisir les papiers (si ce n’est pas encore fait)
  8. imprimer les différents éléments de la page
  9. assembler la page
Je reviendrai sur toutes les étapes dans des articles spécifiques ;-)

Voici un exemple rapide de création d’une page de scrapbooking hybride selon la méthode que je viens d’établir:

1. le sujet

Ca fait longtemps que je voulais scrapper cette photo et raconter la difficile vie du chien…



Le titre: “une vie de chien “(facile non?)

Le journaling: “Pauvre Cibou qui passe son temps à nous attendre… Qu’est-ce qu’elle s’ennuie pendant que nous vaquons à nos activités plutôt que de jouer avec elle!”

2. le point focal

Avec un tel regard sur la photo, il n’y a aucun doute, le point focal, ce sera la photo! Aucun journaling ne pourrait faire le poids :-)

3. le cheminement

Il me paraît logique de commencer par le titre puis la photo et de conclure par le journaling. En effet, le titre est ambigu et l’air du chien si terrible qu’il faut attendre le journaling pour comprendre qu’il attend simplement qu’on joue avec lui!

A ce stade-ci, je n’ai pas encore d’idée pour les éléments ou les papiers, je crois que ça viendra en réalisant le sketch.

4. le sketch

Le sketch est venu vraiment rapidement grâce aux étapes 2 et 3 (plus vite que d’habitude quand je ne réfléchis aux points précédents lol)! Le titre, la photo, le journaling en Z et un tag en guise de conclusion mettant en évidence le point important du journaling à savoir: jouer!


5. les relations spatiales

J’ai placé des papiers autour de la photo de manière à laisser de l’espace autour du point focal. J’ai choisi de limiter le nombre de couleurs: 2 papiers identiques, le troisième papier et le titre de la même couleur.

6. la mise en page définitive

Voici la mise en page faite dans photoshop. Par rapport au sketch, j’ai juste rajouté un cadre sur le pourtour car les proportions de mon sketch n’étaient pas tout-à-fait juste et il manquait quelque chose si je le laissait tel quel. J’ai pris le parti de mettre un cadre de papier uni, histoire de ne pas détourner le regard du centre de la page.


Les couleurs sont juste là à titre indicatif afin de représenter les relations entre les éléments.

7. le choix des papiers

J’ai choisi les papiers en fonction de la photo: un cadre noir comme le chien et des papiers roses comme le fond de la photo.


8. l’impression


9. l’assemblage

Voilà ce que cela donne après assemblage:


En réalité, les couleurs sont identiques à celles de la mise en page avec papiers, c’est le scan qui ne les rend pas très bien… 

sources

4 commentaires:

  1. merci pour ce superbe articles très instructif ! Je suis preneuse des détails que tu proposes de donner des les prochains articles.

    biz

    RépondreSupprimer
  2. Merci pour cette touche de théorie !

    RépondreSupprimer
  3. C'est super interessant le scrap hybride, je connaissais pas avant de tomber sur ton blog !
    Tu fais de superbes pages en tout cas !

    Par contre pour le scrap hybride tu utilises quoi comme imprimante ? Je suis actuellement a la recherche d'une bonne imprimante qui pourrait me servir pour du scrap (pour commencer d'ailleurs) et je vois que la tienne imprime vachement bien !

    RépondreSupprimer
  4. très instructif ! et superbe page
    j'adore ce que tu fais !

    RépondreSupprimer

ShareThis

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...